Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
saignement sous la pilule en continu

J'ai des saignements sous la pilule en continu - Est-ce normal ?

Se débarrasser de ses règles, c’est possible avec la pilule en continu. En plus de vous empêcher de tomber enceinte, cette méthode de contraception est censée stopper les menstruations. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. Et oui, de nombreuses femmes ont encore des saignements sous la pilule en continu. Est-ce normal ? Faut-il s’en inquiéter ? Mademoiselle Culotte répond à vos questions. 


La pilule en continu et l’arrêt des règles


Avant de rentrer dans les détails des saignements sous pilule en continu, il convient de comprendre exactement de quoi on parle. Car dans le monde des moyens de contraception, il existe de nombreuses subtilités. Alors décortiquons-les ! 


Les différents types de pilules contraceptives


Si la pilule est souvent présentée comme LE moyen de contraception par excellence, sachez qu’il n’existe pas qu’un seul type, mais plusieurs. 

 

Les pilules avec interruption

 

Elles se présentent sous la forme d’une plaquette de 21 jours avec interruption de 7 jours. Autrement dit, vous prenez votre comprimé pendant 21 jours, puis plus rien pendant 7 jours. C’est pendant cette période d’interruption des 7 jours que vous aurez vos règles. Enfin, ce ne sont pas vraiment des menstruations, mais des hémorragies de privation liées à l’absence de diffusion des hormones. Ici, vous ne devez pas oublier de reprendre une nouvelle plaquette à l’issue des 7 jours (au risque d’avoir une grossesse non désirée). 

Les pilules avec interruption sont forcément des pilules oestro-progestatives  (également appelées pilules combinées). Elles contiennent des œstrogènes et de la progestérone (les deux grandes hormones sexuelles féminines) pour bloquer l’ovulation.

 

Les pilules continues

 

Elles se présentent sous la forme d’une plaquette de 28 jours. Vous devrez donc prendre votre comprimé tous les jours, sans interruption si vous ne souhaitez pas tomber enceinte. 

Mais attention, car s’il s’agit de pilules oestro-progestatives, ce ne sont pas de vraies pilules en continu. En effet, si les plaquettes contiennent 28 comprimés, tous ne sont pas dosés en hormones. En général, vous avez 21 comprimés avec hormones, et les 7 autres sont sans hormones (ce sont des placebos qui présentent souvent une couleur différente). Au final, vous aurez vos règles à cette période, comme pour les pilules avec interruption. 

À l’inverse, si vous êtes sous pilule progestative, chaque comprimé contient de la progestérone de synthèse. Il n’y a aucune interruption, et donc, en principe, pas de règles. 


La pilule en continu, deux méthodes


A priori, quand on parle de saignements sous pilule en continu, on s’intéresse spécifiquement aux pilules progestatives. Et pour cause, c’est le seul modèle qui diffuse des hormones de synthèse en continu. Mais en réalité, il existe une autre manière de prendre la pilule en continu, même avec une plaquette de 21 jours. Si vous avez ce type de contraception et que vous ne souhaitez pas avoir vos règles, il vous suffit d’enchaîner les deux plaquettes sans interruption. Et s’il y a des placebos, ne les prenez pas. À la place, entamez une nouvelle plaquette. 

Et si vous avez quand même des saignements sous la pilule en continu (quelle que soit sa forme), n’oubliez pas votre culotte de règles ou votre maillot de bain menstruel si vous prévoyez d’aller à la plage. 

 

saignement sous pilule

 

Les causes des saignements sous pilule en continu


Bien souvent, les saignements sous pilule en continu ne correspondent pas à vos règles (ou hémorragies de privation), mais plutôt à du spotting. Autrement dit, des écoulements sanguins qui apparaissent hors période de règles. 

Mais la plupart du temps, ils sont tout à fait normaux. Voici quelques explications : 

  • Les saignements sous pilules progestatives : généralement, ils apparaissent dans les premiers mois suivant la prise du contraceptif. Ils sont alors liés à l’action hormonale. Il n’y a aucune crainte à avoir. 
  • Les saignements sous pilule oestro-progestative : ces plaquettes sont conçues avec une pause dans la diffusion des hormones. Alors si vous enchaînez les plaquettes sans interruption, vous risquez de subir les effets secondaires après quelques mois de prise en continu. Pour retrouver un cycle “normal” avec des règles régulières sans saignements qui surviennent de manière impromptue, il est préférable de suivre les interruptions. La prise en continu est toutefois possible lorsque vous ne souhaitez pas avoir vos règles pour X raisons (profiter de la plage, d’une soirée en amoureux, …). Mais elle doit rester temporaire, et non automatique.  
  • Les oublis : les règles avec la pilule contraceptive ne sont jamais de véritables règles, mais des hémorragies de privation. Votre corps réagit en l’absence de diffusion d’hormones dans l’organisme. Si vous oubliez de prendre vos comprimés, votre corps fera de même. Il déclenchera des saignements en réaction à ce changement du taux d’hormones. 

Au-delà de déclencher des saignements avec la pilule en continu, les oublis augmentent considérablement le risque de tomber enceinte. Alors si le retard est supérieur à 12 heures, nous vous conseillons d’utiliser un préservatif lors de vos prochains rapports sexuels. À moins que vous ne soyez prête à accueillir un enfant. 

 

Des saignements pas toujours normaux 


Si la plupart du temps, les saignements sous pilule en continu sont parfaitement normaux. Ce n’est pas toujours le cas. Parfois, il sera préférable de consulter un professionnel de santé. Et notamment dans les hypothèses suivantes : 

  • Des écoulements sanguins fréquents : les saignements doivent apparaître de manière plus ou moins exceptionnelle. Si vous les constatez à chaque cycle menstruel, cela peut cacher une autre pathologie (comme un fibrome ou un polype utérin). C’est d’autant plus intéressant de consulter, car les saignements fréquents peuvent conduire à l’anémie, et donc une augmentation de votre état de fatigue. 
  • Des saignements abondants : normalement, les pertes de sang en dehors de menstruations ont un flux très léger (ils s’apparentent à des règles marron). Si les écoulements deviennent abondants, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez le médecin. 
  • Des douleurs intenses dans le bas ventre : par principe, les saignements sont sans douleur. Si vous ressentez des symptômes similaires aux règles (en particulier si vous avez très mal au ventre) vous pourriez souffrir d’endométriose. 

Les saignements sous pilule en continu peuvent aussi témoigner que votre méthode de contraception actuelle n’est pas adaptée. La consultation médicale vous permettra alors de comprendre l’origine du problème et de prendre les mesures appropriées. 

Retour au blog