Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
cycle menstruel

Comprendre le cycle des règles

Tous les mois, le cycle des règles recommence avec ses symptômes et ses effets secondaires. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles sont les différentes phases du cycle des règles ? Combien de temps peut durer un cycle? Comment évolue-t-il au cours de la vie des femmes ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article. 


Les différentes phases du cycle des règles 


De la puberté à la ménopause, le cycle des règles prépare les femmes à accueillir un enfant. C’est pour cette raison que le corps subit de nombreuses transformations et bouleversements hormonaux au cours d’un même mois. Mais selon les différentes phases du cycle, les symptômes seront différents. 


La phase folliculaire


C’est le début du cycle menstruel qui commence le premier jour des règles jusqu’à l'ovulation. Si vous avez un cycle régulier, cette phase dure 14 jours. 

Au début de la phase folliculaire, les femmes ont leurs menstruations. Ces dernières se déclenchent du fait d’une absence de fécondation. En effet, pour accueillir un embryon, la muqueuse de l’utérus (ou endomètre) s’était épaissie. Mais s’il n’y a aucun bébé à accueillir, cette muqueuse utérine doit être éliminée. Ce sont les pertes de sang liées aux règles. Pour les contenir, n’oubliez pas de porter la culotte périodique. 

Pendant les règles, de nombreux changements hormonaux surviennent : 

  • L’hypophyse produit de la FSH (hormone folliculo-stimulante) en grande quantité en période de menstruation. Progressivement, le taux de FSH diminue jusqu’à l’ovulation. L’objectif de cette hormone est d’amener les follicules de l’ovaire à maturité. 
  • Les niveaux d’œstrogènes et de progestérones chutent drastiquement en période de règles. Ce qui cause de nombreux effets secondaires (des migraines, des ballonnements, des crampes abdominales, …), pas toujours très agréables. 

À la fin des règles, votre organisme se prépare à libérer un ovule. La paroi utérine s’épaissit de nouveau afin d’accueillir un ovule fécondé. En parallèle, vous pouvez également ressentir une augmentation de la libido et un gonflement de la poitrine à mesure que la période d’ovulation approche. 


La phase lutéale


Cette phase commence avec l’ovulation. En effet, à la fin de la phase folliculaire, l’ovule est prêt à être libéré. Cette libération est permise par une production plus intense d’œstrogènes. Lorsque l’ovule se libère, il atteint les trompes de Fallope en 24 heures (en moyenne). C’est ici qu’il doit être fécondé. 

Bon à savoir : L’ovule a une durée de vie comprise entre 24 et 48 heures, contre 5 jours pour les spermatozoïdes. Si vous souhaitez tomber enceinte, il faut donc suivre votre ovulation et privilégier les rapports sexuels à cette période. 

Pour savoir où vous en êtes dans le cycle des règles, n’hésitez pas à écouter votre corps. En effet, la température corporelle a tendance à augmenter en phase d’ovulation afin d’assurer la survie des spermatozoïdes. 

En parallèle de l’ovulation, le taux de progestérone augmente afin de favoriser la maturation de l’utérus. Il diminue ensuite progressivement jusqu’aux règles. Ces fluctuations hormonales sont généralement responsables du syndrome prémenstruel (SPM). Vous ressentirez alors des maux de tête, des ballonnements, des douleurs articulaires, des troubles de l’humeur, de l’acné hormonale, …

 

 

La durée du cycle menstruel


La durée du cycle des règles varie de 21 à 45 jours selon les femmes. Mais en moyenne, il est de 28 jours. 


Comment calculer son cycle menstruel ?


Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour calculer votre cycle des règles : 

  • Le calendrier menstruel : il s’agit d’indiquer, chaque mois, le premier jour de vos règles. La période entre les deux correspond à la durée de votre cycle. Mais attention, il est primordial de réaliser ce calcul sur plusieurs mois, car il est fréquent d’avoir des variations d’un mois à l’autre. 
  • Les symptômes : que ce soit l’ovulation, les menstruations ou le SPM, chaque phase du cycle menstruel a ses propres symptômes. En écoutant attentivement votre corps, vous pourrez savoir quand interviendront vos prochaines règles ou votre période d’ovulation. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le calcul du cycle menstruel, n’hésitez pas à consulter cet article. 


Quelles sont les causes d’un cycle menstruel irrégulier ?


Par principe, les femmes ont une durée du cycle similaire d’un mois à l’autre. Mais il peut aussi y avoir de fortes variations. On parle alors de cycle irrégulier. 

Ce phénomène est très courant pour lors des premières règles. Mais la plupart du temps, il se régularise à l’entrée dans l’âge adulte. Cela dit, certains facteurs peuvent favoriser les variations de cycle menstruel, tels que le stress, les fluctuations de poids, un kyste ovarien, un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), etc. 

Outre la puberté, la période de la préménopause se caractérise également par un cycle de règles irrégulier. 


Le cycle menstruel au cours de la vie 


Le cycle menstruel évolue fortement au cours de la vie d’une femme. Tout commence avec les premières règles qui apparaissent généralement entre 11 et 14 ans. À ce stade, le corps n’est pas encore habitué à tous les changements hormonaux liés au cycle des règles. Il est donc très fréquent que les adolescentes aient des règles irrégulières. Et aussi bien en termes de durée (2 à plus 5 jours), de fréquence (après 21 jours, puis 40, puis 28, …) que d’abondance. Pour faire face à ces fluctuations, n’hésitez pas à utiliser une culotte menstruelle pour ado. 

Environ 1 an après les premières menstruations, le cycle se stabilise (sauf grossesse, allaitement, stress ou pathologie qui viennent le perturber). 

Ensuite, le cycle des règles redevient irrégulier quelques années avant l’apparition de la ménopause. En effet, avec l’âge, la réserve d’ovule diminue. Les menstruations ne sont plus aussi fréquentes et le flux menstruel est très variable. Après un an sans règles, les médecins considèrent que la phase de ménopause est activée. 



Retour au blog