Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
le cycle menstruel court

Comment interpréter un cycle menstruel court ? Est-ce normal ?

Les règles, c’est une fois par mois. Mais pour certaines femmes, les menstruations peuvent apparaître deux fois dans le mois. En plus de subir le syndrome prémenstruel et les douleurs de règles, ce phénomène soulève aussi plusieurs questions. Quelle est la durée normale d’un cycle ? Est-ce normal d’avoir un cycle menstruel court ? Pourquoi les règles sont-elles si rapprochées ? Mademoiselle Culotte répond à vos questions. 


C’est quoi un cycle menstruel court ? 


Avant de s’intéresser au cycle court, il faut d’abord revenir aux bases : c’est quoi la durée normale d’un cycle menstruel ? 

À l’unanimité, les scientifiques, médecins, gynécologues et autres professionnels de santé s’accordent à dire que la durée d’un cycle est de 28 en moyenne. Mais il s’agit bien d’une moyenne. Des fois, c’est plus. Et d’autres fois, c’est moins. Alors à partir de quand parle-t-on d’un cycle menstruel court ? En général, le cycle court est caractérisé si vous avez vos règles à moins de 25 jours d’intervalle. 

Si vous souhaitez calculer la durée de vos règles, vous avez deux méthodes : 

  • Soit vous utilisez un calendrier, et vous notez chaque mois la date du premier jour de vos règles. Le nombre de jours séparant ces deux jours correspond à la durée de votre cycle. Mais attention, car elle peut aussi varier d’un cycle à l’autre. Pour éviter les erreurs, on vous conseille de calculer la moyenne sur 3 à 6 mois. 
  • Soit vous téléchargez une application de suivi de cycle. C’est quand même beaucoup plus simple, puisque l’appli calcule tout pour vous, même le jour d’ovulation. 

Est-ce normal d’avoir des règles rapprochées ?


Si la moyenne, c’est 28 jours, un cycle menstruel peut parfaitement être de 35 jours ou seulement 21. Dans tous les cas, c’est normal. Rappelez-vous que toutes les femmes sont différentes. Et même si on a toutes nos règles, c’est jamais en même temps, à la même fréquence, avec la même intensité, ou avec les mêmes symptômes. 

Si vous avez un cycle court de moins de 25 jours, pas d’inquiétude. À moins que votre cycle dure moins de 21 jours. Il s’agit alors de polyménorrhée. Sans être alarmant, il est préférable de consulter un professionnel de santé pour identifier les causes de ce cycle très court. Mais attendez quand même plusieurs cycles menstruels courts avant de consulter. Si ça n’arrive qu’une fois, c’est peut être simplement lié à un dérèglement hormonal. 

Bon à savoir : avoir des écoulements sanguins plusieurs fois dans le mois ne signifie pas forcément que vous avez un cycle court. En effet, certaines femmes ont des saignements en dehors des règles (spotting) qui n’ont rien à voir avec les véritables menstruations. Vous pouvez facilement faire la différence en suivant ces quelques indices : 

  • Le spotting ne dure pas longtemps ; 
  • Les pertes sont plus légères en dehors de menstruations ; 
  • Il n’y a généralement pas d’autres symptômes associés au spotting (sauf pathologie). 

 

cycle court


Quelles sont les causes d’un cycle court ? 


La plupart du temps, un cycle menstruel court est normal. Madame Nature en a décidé ainsi. Mais il peut aussi être lié à certains phénomènes : 

  • La puberté ou la ménopause : ce sont des périodes de grands bouleversements hormonaux. Ils peuvent se traduire par des cycles très longs ou très courts, sans forcément avoir d’explication. 
  • Un syndrome des ovaires polykystiques : cette pathologie se caractérise par une production anormale d’androgènes (les hormones masculines). Ce qui se traduit parfois par une absence d’ovulation. 
  • Un problème thyroïdien : la thyroïde régule l’ensemble de vos hormones. Si elle est perturbé, l’ensemble de votre cycle le sera également.
  • L’absence d’ovaires : ne pouvant ovuler, l’organisme est perturbé, et peut parfois réduire la durée du cycle. 
  • Une hyperprolactinémie : il s’agit d’une surproduction d'hormones produisant le lait maternel. C’est une cause d’infertilité très fréquente. 
  • Un fibrome : une tumeur bénigne qui vient perturber votre cycle. Elle se manifeste d’ailleurs très souvent par des saignements en dehors des règles. 

 

Quel est l’impact d’un cycle court sur la fécondité ? 


Tout le cycle menstruel, les règles et le SPM, c’est pour préparer le corps à l’ovulation et donc à féconder un ovule. Mais si le cycle est trop court, ça peut poser quelques problèmes en termes de fécondité. Et ce, à plusieurs niveaux : 

  • Si la phase lutéale (post ovulatoire) est concernée par ce raccourcissement du cycle, il est probable que votre corps ne produise pas assez de progestérones. Ce qui rend l’installation de l’ovule dans le vagin beaucoup plus difficile, conduisant ainsi à des troubles de la fertilité. 
  • Si la phase folliculaire est réduite, le cycle court n’impacte la fécondité que s’il bloque l’ovulation. Or, cette anovulation constitue l’une des causes les plus fréquentes d’infertilité féminine. 

Pour savoir si vous souffrez de troubles de la fécondité, nous vous conseillons de mesurer votre température tout au long du mois. Lorsque vous constatez un pic de température, vous pouvez réaliser un test d’ovulation. S’il est positif, cela signifie généralement que vous ovulez. Cela dit, un examen plus approfondi peut être nécessaire pour vérifier que votre appareil génital fonctionne correctement. 


Est-il possible de rallonger la durée de son cycle ? 


Avoir un cycle menstruel court, ça veut surtout dire avoir ses règles deux fois. Et même si la culotte menstruelle limite les fuites en toute simplicité, il y a d’autres symptômes qu’on préfère éviter d’avoir à subir trop souvent. 

C’est pour ça que plusieurs femmes s'interrogent sur la possibilité de rallonger leur cycle. Désolé de vous décevoir, mais il n’existe aucune astuce naturelle pour cela. En revanche, il est possible de jouer avec votre contraceptif. Notamment si vous prenez la pilule. En enchaînant plusieurs plaquettes, vos règles seront plus espacées. 

Retour au blog