phase folliculaire cycle menstruel

Phase folliculaire du cycle menstruel - début, durée et symptômes

Le premier jour des règles, c’est le début du cycle menstruel. Et plus précisément de la phase folliculaire, une période destinée à préparer votre corps à l’ovulation. Alors que se passe-t-il pendant la phase folliculaire ? Combien de temps dure cette période ? Et comment mieux la vivre ? Mademoiselle Culotte répond à toutes vos questions. 


Comment se passe la phase folliculaire ? 


Phase folliculaire et cycle menstruel


La phase folliculaire (également appelée phase pré-ovulatoire), c’est la première phase du cycle menstruel. Elle commence le premier jour des règles, et s’arrête juste avant l’ovulation. 

Il faut savoir que le cycle hormonal se répète infiniment pour toutes les femmes en âge de procréer (entre la puberté et la ménopause). Pendant toutes ces années, plusieurs phases se succèdent mois après mois : 

  • La phase folliculaire ; 
  • La phase ovulatoire ; 
  • La phase lutéale ; 
  • La phase folliculaire ; etc. 

Chaque phase a son propre objectif. Pour ce qui est de la phase folliculaire, il s’agit simplement de préparer l’ovulation. C’est-à-dire la libération de l’ovule avant qu’il ne soit fécondé par un spermatozoïde. Mais évidemment, il n’y a pas toujours fécondation. Et quand ce n’est pas le cas, le cycle recommence encore et encore. Il s’interrompt simplement en période de grossesse. 


Le développement du follicule De Graaf


À chaque du cycle, les hormones sexuelles jouent un rôle prépondérant. 

La première, c’est l’hormone folliculostimulante (FSH) qui est libérée par l’hypophyse, une glande située à la base du cerveau. Le FSH va alors favoriser la croissance des follicules. Ce sont comme des petits sacs situés à la surface de l’ovaire. Chacun de ces follicules contient un ovocyte. Mais un seul est choisi par les ovaires gauche ou droit ; c’est le follicule dominant ou follicule De Graaf. Au tout début de la phase folliculaire, il ne mesure que 25 millièmes de millimètre de diamètre. Il grossit progressivement jusqu'à atteindre 15-20 millimètres juste avant l'ovulation. 

Ça, c’est le fonctionnement normal. Mais il arrive aussi qu’aucun des follicules produits ne parvienne à se développer. C’est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). 

Bon à savoir : les ovaires renferment en moyenne entre 300 000 et 500 000 follicules pour une femme en bonne santé. 


Le rôle des oestrogènes


Tout au long de sa maturation, le follicule produit une hormone ; c’est l’oestrogène. Le taux d'oestrogènes va alors grimper tout au long de la phase folliculaire, jusqu’à atteindre son apogée 24 h avant l’ovulation. Or, ces oestrogènes sont particulièrement importants pour le bon fonctionnement du cycle féminin. 

D’une part, ils participent à l’épaississement de la muqueuse utérine (conjointement avec la progestérone qui intervient un peu plus tard). 

D’autre part, il va modifier la glaire cervicale afin de faciliter le passage des spermatozoïdes jusqu’à l’utérus (et donc jusqu’à l’ovule). 

Mais surtout, il stimule la production de gonadolibérine (GnRH) ; l’hormone responsable de la sécrétion de l’hormone lutéinisante (LH). Lorsqu’elle atteint son pic, l’hormone lutéinisante provoque une rupture du follicule De Graaf. Ce qui permet la libération de l’ovule (en même temps que la libido pour augmenter vos chances de conception). 

Bon à savoir : si plusieurs ovules viennent à se libérer au cours d’un cycle, cela signifie que vous risquez d’avoir des jumeaux.

 

cycle menstruel femme

 

Combien de temps dure la phase folliculaire ? 


Du début des règles jusqu’à la phase d’ovulation, la phase folliculaire correspond plus ou moins à la moitié du cycle menstruel. Soit 14 jours en moyenne. 

Mais il ne faut pas non plus oublier que toutes les femmes sont différentes. Notamment en termes de durée du cycle. Si, en principe, il dure 28 jours, ça reste une moyenne. Ça peut être plus (29, 30, 31, 32,.... jours) ou moins (27, 26, 25, 24, ….jours). Alors évidemment, selon la durée du cycle, la durée de la phase folliculaire pourra varier. 

À cela s’ajoute que cette étape est conditionnée par l’apparition de l’ovulation. Or, pour certaines femmes, la phase ovulatoire est totalement perturbée, voire inexistante. Notamment pour les femmes souffrant de SOPK. La phase folliculaire sera aussi affectée par ces troubles hormonaux.


Comment mieux vivre la phase pré-ovulatoire ?


La phase folliculaire, c’est surtout l’arrivée des règles. Or, selon les symptômes ressentis, elle peut être difficile à vivre. Mademoiselle Culotte a concocté une série de remèdes naturels : 

  • La culotte menstruelle : pour contenir le flux menstruel tout en maintenant un niveau de confort optimal. Découvrez nos modèles sur cette page. 
  • La bouillotte chaude : la chaleur va décontracter les muscles. En limitant les contractions utérines, la bouillotte chaude soulage les crampes abdominales et les spasmes. 
  • L’alimentation équilibrée : certains aliments peuvent vous aider à soulager les douleurs de règles grâce à leurs propriétés antispasmodiques ou anti-inflammatoires. En savoir plus. 
  • Le sport : pas besoin de courir un marathon, simplement de maintenir votre corps en mouvement. Par exemple avec du yoga, de la gym douce ou même la natation (les maillots de bain menstruel sont justement là pour ça). 
  • La phytothérapie : les plantes ont des pouvoirs magiques qui peuvent vous aider à apaiser de nombreux maux courants en période de règles. 


Retour au blog