Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
Quelle est la couleur des règles ?

Quelle est la couleur des règles ?

Si la couleur des règles est généralement rouge, d’autres teintes peuvent aussi apparaître. Comme le rouge foncé, le marron, le rose, l’orange ou le gris. Chacune de ces couleurs a une signification bien précise. Alors quelle est-elle ? Et faut-il s’inquiéter ? Les réponses sont dans cet article. 


La couleur “normale” des règles 


La couleur des règles change au cours d’un cycle menstruel, et même entre plusieurs cycles. Vous pourriez donc avoir des règles rouges, brunes, marron ou même noires. 


Rouge vif


C’est la couleur du sang par excellence. Si vos menstruations sont rouge vif, cela signifie que l‘écoulement s’effectue correctement. 

Mais attention, car cette couleur de règles ne sera pas présente tout au long de votre cycle menstruel. En effet, l’intensité du rouge varie selon la quantité de sang évacuée. Plus vos règles sont abondantes, plus le rouge sera vif. Cela s’explique par un débit du sang plus rapide. Les saignements étant évacués directement, ils n’ont pas le temps de s’oxyder à cause du contact avec l’air ambiant. La couleur est donc plus vive. Généralement, les règles sont bien rouges en milieu de cycle (les 2 et 3ème jours). 

À cette période, il est aussi possible que vous constatiez des caillots de sang. Ces derniers sont souvent liés aux règles très abondantes. Comme le débit est très rapide, des caillots se forment pour ralentir le flux (grâce à la coagulation du sang). 


Rouge foncé 


Cette couleur de règles intervient généralement en début et fin de menstruation : 

  • En début de menstruation : l’endomètre se détache lentement de la paroi vaginale, car il a besoin de temps pour se déplacer dans le col de l’utérus. 
  • En fin de règles : l’endomètre est presque totalement évacué, mais il reste encore quelques petits saignements menstruels. L’écoulement est donc plus lent.  

Dans ces deux hypothèses, le débit est plus lent. Le sang restant davantage de temps dans le vagin, il a tendance à s'oxyder. Ce qui obscurcit sa couleur. 

Le même phénomène se produit également au lever. Comme vous avez été en position allongée toute la nuit, le sang ne s’est pas évacué correctement. Il sera donc plus sombre après votre réveil (même si vous avez des règles abondantes). 

Quelle que soit la couleur de vos règles, vous aurez toujours besoin d’une culotte menstruelle pour contenir les écoulements de sang. 

Outre la période de menstruation, vous pouvez aussi avoir des règles rouge foncé après l’accouchement. Ce sont les lochies. Il s’agit de saignements post-partum qui permettent d’évacuer les résidus de la grossesse. Généralement, ils durent entre 2 à 6 semaines et diminuent progressivement. 


Les autres couleurs de règles 


Si la couleur des règles varie au cours d’un cycle menstruel, certaines teintes peuvent aussi cacher des pathologies. 

 

 

Les règles marron ou noires 


Comme vu précédemment, en début et fin de règles, le sang a tendance à s’oxyder. Ce qui peut expliquer des menstruations noires ou marron. 

Mais attention, cette couleur de règles peut aussi être un signal d’alarme. En particulier si vous êtes enceinte. En effet, le sang obscur pendant la grossesse peut correspondre à une fausse couche ou une grossesse extra-utérine. La plupart du temps, ces phénomènes s’accompagnent de fortes douleurs au niveau du ventre. Si tel est votre cas, nous vous conseillons de consulter rapidement votre gynécologue ou votre sage-femme. 

Au-delà de la grossesse, les règles brunes peuvent aussi être le signe d’un fibrome. Il s’agit d’une tumeur bénigne au niveau de l’utérus. En plus de pertes marron, vous pouvez constater d’autres symptômes, comme des règles plus abondantes, des saignements en dehors des règles ou encore des envies fréquentes d’uriner. 


Les règles rose clair 


Cette couleur de règles signifie que le sang est mélangé au liquide cervical. Ce phénomène s’explique par plusieurs raisons : 

  • L’anémie : cela correspond à un taux de fer trop bas. Or, le fer donne sa couleur rouge vif au sang. Moins vous en avez, plus les écoulements sanguins seront clairs.  Sachez que l’anémie a différentes causes, comme un manque de fer, une maladie inflammatoire ou encore des règles hémorragiques. Généralement, cela provoque une fatigue intense, des maux de tête, des vertiges, une pâleur visible, … Si vous ressentez ces symptômes, ainsi qu’une couleur de règles plus claire, n’hésitez pas à consulter un médecin pour une prise de sang.
  • La pré-ménopause : cette période marque la fin de la vie hormonale des femmes. Dans ce cadre, le taux d'oestrogènes est plus faible. Ce qui explique que le sang soit plus clair. Avant la ménopause, les pertes de sang peuvent aussi survenir en dehors des règles. 
  • La grossesse : lorsque l’œuf s’implante dans la muqueuse utérine, des saignements plus clairs peuvent apparaître. Ce phénomène étant lié à la fécondation, il peut intervenir avant, pendant ou après les règles. 

Il est aussi possible d’avoir des règles rose clair à la fin du cycle, lorsque le flux est léger. 


Les règles orange 


Là encore, le sang est mélangé au liquide cervical. Mais si la couleur des règles est plus orange que rose, c’est souvent le signe d’une infection, comme la trichomonase ou une vaginose bactérienne. 

Ces infections s’accompagnent de démangeaisons, de sensation de brûlure lors des mictions et/ou d’une mauvaise odeur. Il vous faudra alors consulter un médecin pour qu’il vous fournisse le traitement adapté. Généralement, la prise d'antibiotiques suffit à les éradiquer. 


Les règles grises 


Cette couleur de règles peut être le signe d’une vaginose bactérienne ou d’une fausse couche. 

En plus de l’aspect du sang, vous devez être particulièrement attentive aux différents symptômes. En cas de grossesse, n’hésitez pas à consulter un gynécologue rapidement, notamment si vous ressentez des douleurs abdominales. 


Quand s’inquiéter ?


Au-delà de la couleur de vos règles, ce sont surtout les symptômes qui permettent d’identifier la présence d’une pathologie.

  • La texture, l’abondance, la durée et l’aspect des règles : par exemple, des pertes aqueuses ou des menstruations très longues et abondantes. 
  • Les douleurs dans le bas-ventre : c’est d’autant plus préoccupant si vous êtes enceinte. 
  • Les démangeaisons, les mauvaises odeurs, les douleurs pendant la miction : tous ces symptômes sont le signe d’une infection. 
  • Une fatigue intense ou des vertiges : cela peut être lié à une anémie. 
  • Des caillots sanguins : plus grands qu’une pièce de 50 centimes. S’ils sont légers, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.  

Dans ces différentes hypothèses, n’hésitez pas à consulter un médecin rapidement. 



Retour au blog