Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
femme triste

Déprime pendant les règles - Pourquoi et comment y remédier ?

En plus des douleurs abdominales, des troubles digestifs et des boutons d’acné qui pullulent, les menstruations se caractérisent aussi par des changements d’humeur. Ceux-ci peuvent se caractériser par une irritabilité accrue, une tristesse incompréhensible et des angoisses constantes. Alors pourquoi le sentiment de déprime apparaît-il pendant les règles ? Et surtout comment y remédier ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. 


Pourquoi déprimez-vous pendant les règles ? 


Bien souvent, la déprime des règles survient quelques jours avant les saignements. C’est le syndrome prémenstruel (SPM). En effet, avant le début des menstruations, les premiers symptômes apparaissent : fatigue, maux de tête, mal au ventre, rétention d’eau, problèmes digestifs, et bien sûr des sautes d’humeur. À cette période, vous pouvez ressentir des centaines d’émotions ultra contrastées au cours de la même journée : colère, tristesse, susceptibilité, stress, envie de pleurer... Même si elles ne sont pas agréables, ces montagnes russes émotionnelles sont tout à fait normales. 


Les causes de la déprime pendant les règles 


La mauvaise humeur pendant les règles est liée à tous les bouleversements hormonaux qui se déroulent dans votre corps. Après l’ovulation, vous entrez dans la phase lutéale du cycle menstruel. Celle-ci se traduit par une augmentation du taux de progestérone et une diminution du taux d’oestrogènes. Or, cette hormone joue un rôle prédominant sur votre santé mentale, puisqu’elle régule la sérotonine. Une substance chimique présente dans votre cerveau qui influe sur la bonne humeur. 

Mais au-delà d’agir directement sur votre bien-être mental, les fluctuations hormonales agissent aussi sur votre bien-être physique. Et si vous subissez les migraines, les troubles du sommeil, les ballonnements, les nausées, les sensations de lourdeur, la fatigue, … Il est logique que cela impacte aussi votre humeur. 

Heureusement, après la manifestation des premiers saignements, les niveaux de progestérones diminuent progressivement et les oestrogènes augmentent. Tous les symptômes du SPM disparaissent et la déprime des règles également. 


Le trouble dysphorique prémenstruel


Si une petite déprime pendant les règles est relativement courante, certaines femmes ressentent des variations d’émotions beaucoup plus intensément. C’est ce qu’on appelle le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM). Celui-ci se manifeste par au moins 5 des symptômes ci-dessous : 

  • Un sentiment de tristesse profond ; 
  • Des idées noires et des pensées suicidaires ; 
  • Une irritabilité permanente ; 
  • Des accès de colère ; 
  • Un sentiment de nervosité ou d’anxiété ;
  • Des crises de panique ; 
  • Des sautes d’humeur ; 
  • Des pleurs et des crises de larmes ; 
  • Un désintérêt pour les activités quotidiennes  ; 
  • Une léthargie ; 
  • Une difficulté de concentration ; 
  • Un sentiment de perte de contrôle et d’accablement ; 
  • Une fatigue accrue et une baisse d’énergie ; 
  • Des fringales ou des compulsions alimentaires.

Ici, les symptômes sont si forts que vous avez parfois du mal à sortir de votre lit. Mais rassurez-vous, ils sont censés disparaître à la fin des règles. Et s’ils perdurent tout au long du mois, n’hésitez pas à contacter un professionnel de santé. Ces différents symptômes peuvent aussi cacher un trouble mental ou physique qu’il convient de prendre en charge. 

 

fatigue regles anemie

 

Comment mieux gérer ses émotions en période de menstruations ?


Même si la déprime pendant les règles n’est que passagère, elle n’en reste pas moins désagréable. Alors pour atténuer ces troubles de l’humeur, voici quelques astuces à appliquer dès maintenant. 


Prendre soin de soi


Pour limiter le sentiment de déprime pendant les règles, la première chose à faire, c’est de prendre soin de soi. Privilégiez les activités qui vous aident à vous sentir bien. Par exemple : une série Netflix, une session de piano, du dessin, du crochet, de la marche à pied avec votre chien, … Choisissez aussi des activités relaxantes et des exercices de respiration pour limiter le stress qui peut vous assaillir. 


Pratiquer une activité physique 


Que ce soit en période de SPM ou de menstruations, la pratique d’une activité physique vous aidera à retrouver votre bonne humeur. En effet, le sport participe à la sécrétion d’endorphine. Également appelée l’hormone du bonheur, cette substance chimique vous procure rapidement une sensation de bien-être et même, une poussée d’adrénaline. 

Et rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de courir un marathon pour la libérer. Des activités douces, comme le yoga, le Pilates ou la natation suffisent à vous sentir mieux et à limiter le sentiment de déprime qui vous assaille pendant les règles. 


Soigner son alimentation 


Même si en période de menstruations, vous êtes sujette aux fringales et aux crises de boulimie, essayez de prendre garde à ce que vous ingurgitez. Et pour cause, un excès de caféine ou de sucre peut renforcer la sensation de déprime pendant les règles. Au début, c’est un sentiment d’ivresse et de pur bonheur qui vous envahira. Mais dès que les effets du sucre ou du café seront atténués, c’est la chute libre. Ces aliments contribuent directement aux variations émotionnelles qui vous font souffrir à cette étape du cycle menstruel. Alors, évitez-les. 

À la place, privilégiez les aliments sains et équilibrés qui vont font du bien. On vous a concocté une liste juste ici. Et si vous avez l’âme d’un chef, n’hésitez pas à préparer de bons petits plats en avance pour vous réconforter quand vous en ressentirez le besoin. 


Choisir la bonne protection hygiénique pour libérer de la charge mentale 


Outre tous les désagréments des règles, les écoulements sanguins ajoutent aussi de la charge mentale à toutes les femmes, au moins une fois par mois. Il faut penser à faire le plein de protections hygiéniques jetables, aux recharges pour une journée de travail ou une sortie entre copines, sans oublier de choisir des vêtements appropriés en cas de fuites. Heureusement, il existe des solutions pour vous libérer de toutes ces préoccupations ; ce sont les culottes menstruelles. Cette alternative aux protections périodiques traditionnelles absorbe les saignements pendant près de 12 heures (en fonction de l’intensité de votre flux menstruel). Et surtout, elle est réutilisable. Vous n’aurez donc pas besoin de penser à acheter votre culotte menstruelle tous les mois. Il suffit de la laver. 

En vous libérant de cette charge mentale, vous pouvez aussi réduire votre sentiment de déprime pendant les règles. Mais évidemment, la culotte périodique est insuffisante à elle seule. C’est la combinaison de tous les conseils susmentionnés qui vous aidera à mieux vivre vos menstruations. 

Retour au blog