Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
femme dans le lit

L'anémie pendant les règles - Causes et traitement

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’anémie touche 25 % de la population mondiale. Et parmi les plus touchées, on retrouve les femmes. L’une des raisons expliquant cette prééminence féminine est simple : les femmes ont leurs menstruations tous les mois. Or bien souvent, carence en fer et écoulements sanguins vont de pair. Alors pourquoi les femmes souffrent-elles d’anémie pendant les règles ? Quels sont les risques ? Et les traitements ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. 


C’est quoi l’anémie ? 


L’anémie se caractérise par une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. L'hémoglobine, c’est une substance que l’on retrouve dans les globules rouges et qui permet de transporter l’oxygène d’un organe à l’autre. Alors évidemment, un taux trop bas peut avoir plusieurs conséquences sur votre santé. Mais avant de voir tous les risques liés à l’anémie, il convient de mieux comprendre ce phénomène. Car il n’existe pas un seul type d’anémie, mais bien plusieurs. Les voici : 

  • L’anémie ferriprive : provoquée par une carence en fer (ou par une mauvaise absorption du fer par le corps), c’est la forme la plus courante. Notamment pendant les règles. Au-delà des menstruations, l’anémie ferriprive peut aussi être liée à une alimentation carencée. 
  • L'anémie par manque de vitamines : notamment les vitamines B12 et B9 qui favorisent la production des globules rouges.
  • L’anémie causée par une maladie chronique : comme la maladie de Crohn, l'hypothyroïdie, l’endométriose ou le cancer. 
  • L’anémie hémorragique : si vous perdez une importante quantité de sang. Par exemple, après un accident, un accouchement, des problèmes gastriques ou intestinaux.
  • L’anémie aplasique : il s’agit d’une forme beaucoup plus rare d’anémie liée à un dysfonctionnement de la moelle osseuse. Celle-ci ne produit plus suffisamment de globules rouges, blancs et de plaquettes.

Quelles sont les causes de l’anémie pendant les règles ? 


En période de menstruations, les femmes perdent des quantités de sang plus ou moins important selon l’abondance du flux menstruel. Or, le sang contient du fer. L’évacuation de l’endomètre (ou muqueuse utérine) réduit ainsi systématiquement la teneur en globules rouges. Plus les saignements sont abondants, plus le risque d’anémie se multiplie.

En effet, pour 100 ml de sang perdu, vous perdez environ 50 mg de fer. Or, les femmes ayant un flux abondant perdent entre 50 et 80 mL au cours de leur cycle menstruel. Et si vous souffrez de règles très abondantes, c’est plus de 80 mL de flux menstruel qui sont évacués chaque mois. Quelle que soit la quantité de sang perdue, n'oubliez pas votre culotte menstruelle pour les contenir. 

Bon à savoir : les régimes végétariens, l’exposition aux radiations, l’âge ou encore les maladies virales peuvent aussi accentuer l’anémie pendant ou en dehors des règles. 

 

femme dans lit

 

Quels sont les risques liés au manque de fer ?


L’anémie pendant les règles est responsable de plusieurs symptômes, tels que la fatigue, la pâleur au niveau du visage, des ongles, des lèvres et des paupières, les étourdissements, les maux de tête, la perte de cheveux, les ongles mous et cassants, les essoufflements, l’accélération du rythme cardiaque ou la difficulté de concentration. 

Il s’agit là des principaux symptômes de l’anémie. Mais pour savoir si vous en souffrez, la seule solution est de réaliser un bilan sanguin. Alors n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes en période de menstruations. Il vérifiera votre taux d’hémoglobine dans le sang et pourra vous prescrire un traitement adapté pour atténuer l’anémie.


Comment traiter l’anémie en période de menstruation ?


Si vous êtes anémiée, n’hésitez pas à consommer des compléments alimentaires (après avoir demandé l’avis d’un professionnel de santé). 

Et plus globalement, consommez des aliments riches en fer. Voici quelques exemples :  

  • la viande rouge, la volaille, les abats, le boudin noir ; 
  • le poisson, le poulpe ; 
  • les fruits de mer ; 
  • les légumineuses (lentilles, lentilles coraux, haricots blancs) ; 
  • le tofu ; 
  • les graines de courges
  • les légumes verts (haricots verts, épinards, choux de Bruxelles) ; 
  • les algues ;
  • et même le chocolat noir. 

Sachez que le fer issu des substances animales (viandes et poissons) est appelé fer héminique. Il est absorbé à 25 % par l’organisme. En revanche, le fer issu de produits végétaux (fer non-héminique) ne présente qu’un taux d’absorption de 10 %. Si ces aliments sont moins efficaces pour lutter contre l’anémie pendant les règles, ils participent tout de même à une alimentation équilibrée. N’hésitez donc pas à en consommer à l’approche des menstruations (et même tout au long de votre cycle menstruel). 

Si l’anémie est causée par des règles abondantes, il est aussi possible de réduire les écoulements sanguins, notamment en changeant de contraception (en particulier si vous portez un stérilet en cuivre). Découvrez nos astuces. 

Bon à savoir : pour limiter le risque d’anémie, éviter de boire du thé ou du café après le repas, car ils bloquent l’absorption du fer contenu dans les aliments ingérés. À l’inverse, la vitamine C consommée en même temps que des aliments riches en fer favorise l’absorption de cet oligo-élément. 

Retour au blog