Découvrir Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
femme pensive

J'ai des pertes jaunes avant les règles - Faut-il s'inquiéter ?

Pendant, avant ou après les menstruations, le corps des femmes évacue des sécrétions vaginales. Si celles-ci sont, la plupart du temps, “normales”, elles peuvent aussi être causées par différentes pathologies. Alors comment savoir ? Dans cet article, nous explorons plus en détail les pertes jaunes avant les règles afin de vous aider à identifier leurs causes. 


Les pertes jaunes avant les règles - Est-ce normal ? 


Si les pertes jaunes avant les règles inquiètent de nombreuses femmes, elles résultent bien souvent d’un phénomène parfaitement naturel. En effet, de la puberté à la ménopause, le corps produit naturellement des sécrétions afin de maintenir l'équilibre de la flore vaginale. Cet écoulement vaginal est composé d’une multitude de bactéries “saines”. Telles que le microbiote vaginal pour nettoyer et protéger le vagin contre d’éventuelles infections, ou encore la cyprine pour lubrifier le vagin lors des rapports sexuels. 

Bon à savoir : l’aspect, la texture et la quantité des sécrétions vaginales varient énormément d’une femme à l’autre, mais aussi en cours de cycle menstruel. Ainsi, certaines femmes ont des pertes blanches, alors que d’autres ont des pertes plutôt jaunes avant les règles. 


Quelles sont les causes des pertes jaunes ? 


Les pertes jaunes avant ou après les règles sont principalement dues aux fluctuations hormonales. Elles peuvent donc apparaître pour une multitude de causes. 


L’utilisation de contraceptifs hormonaux 


Par définition, les contraceptifs hormonaux affectent les niveaux d’hormones (œstrogènes et de progestérone) dans le corps des femmes afin d’empêcher la fécondation. 

Alors si vous utilisez la pilule contraceptive, le stérilet hormonal, l’anneau ou le patch, ne vous inquiétez pas en cas de pertes vaginales jaunes ou brunes dans votre culotte. 

Toutefois, ces pertes jaunes avant les règles doivent être sans odeur et sans douleur. Si vous avez des symptômes inhabituels, n’hésitez pas à contacter un médecin le plus rapidement possible. 

 


La grossesse à l’origine des pertes vaginales 


S’il y a un moment dans la vie des femmes où les taux d’hormones sont perturbés, c’est bien pendant la grossesse. Et cela entraîne de multiples conséquences sur votre corps. Parmi lesquels, la présence de sécrétions vaginales. Bien qu’elles soient déjà présentes tout au long de la vie hormonale, leur quantité peut s’accentuer en cas de grossesse. Cela s’explique en partie par une augmentation du flux sanguin dans la région pelvienne. 

Pendant la grossesse, l’aspect des pertes est plutôt clair et blanc. Et surtout, elles ne présentent aucune odeur, ni irritation, ni démangeaison. 

Afin d’éviter les désagréments liés à ces écoulements vaginaux, n’oubliez pas de porter une culotte menstruelle. En plus de contenir le sang des règles, elle absorbe aussi les sécrétions qui s’échappent de votre vagin. Et ce, tout au long de votre vie. 


L’ovulation et la glaire vaginale


En période d’ovulation, il est aussi fréquent d’avoir un excès de sécrétions vaginales dans la culotte. En effet, pour faciliter le passage des spermatozoïdes dans le corps de l’utérus, le corps produit davantage de glaire cervicale. Par ailleurs, sa substance se modifie puisqu’elle est plus fluide et filante. 

S’il n’est pas toujours très agréable d’avoir des pertes jaunes avant les règles, ça peut aussi très utile. Notamment si vous souhaitez tomber enceinte. En effet, l’observation de la glaire cervicale vous permet d’identifier facilement la période d’ovulation. C’est le bon moment pour avoir des relations sexuelles avec votre partenaire, et ainsi optimiser vos chances de grossesse. 


Les infections sexuellement transmissibles 


Vous l’aurez compris, les pertes jaunes avant les règles sont, la plupart du temps, parfaitement normales. Mais elles peuvent aussi traduire des infections sexuellement transmissibles. 

En fonction de l’infection qui vous touche, l’aspect et les symptômes de ces sécrétions vaginales varient : 

  • La vaginose bactérienne ou la candidose : cela provoque généralement des démangeaisons et une irritation au niveau du vagin. Mais surtout, cette IST est facilement reconnaissable à cause de l’odeur désagréable émanant des pertes. 
  • La chlamydia ou la gonorrhée : en plus des pertes jaunâtres ou verdâtres, ces maladies sexuellement transmissibles se traduisent aussi par des douleurs pendant les rapports sexuels, des maux de ventre, des saignements entre les règles et une odeur forte. 
  • La trichomonase : les sécrétions vaginales (jaunâtres ou vertes) sont particulièrement  abondantes et présentent une odeur de poisson pourri. Au niveau des symptômes, cette IST se caractérise par une irritation vaginale, des douleurs pendant les rapports sexuels et/ou des brûlures pendant la miction.

Quand faut-il consulter pour des sécrétions vaginales ? 


Bien souvent, les sécrétions vaginales sont tout à fait normales. Cela dit, si vous avez un doute, portez une attention particulière : 

  • Aux odeurs : si les pertes jaunes avant les règles dégagent une odeur forte, il y a probablement une infection. 
  • À l’aspect : les pertes vaginales sont généralement blanches, voire jaunes. Si elles tirent vers le verdâtre ou le gris, n’hésitez pas à consulter un médecin. 
  • Aux symptômes : que ce soit des douleurs pendant les rapports, des brûlures, des démangeaisons, des irritations, … tout symptôme doit être un signal d’alarme. 

Si vous constatez au moins une de ces anomalies, prenez rendez-vous avec votre gynécologue ou votre médecin. Il réalisera un examen approfondi et vous proposera le traitement le plus adapté. 

Retour au blog