Mademoiselle Culotte : la première marque française 🇫️🇷️ à avoir rendu la culotte menstruelle accessible à toutes les femmes.
Comment aborder sereinement les règles en préménopause ?

Comment aborder sereinement les règles en préménopause ?

Tout comme la puberté, la préménopause est une phase importante au cours de la vie d’une femme. Cette période transitoire marque la fin de la vie hormonale. Mais avant de dire définitivement au revoir aux écoulements menstruels, vous passerez par plusieurs étapes marquées par de fortes fluctuations hormonales. Alors comment se passent exactement les règles pendant la préménopause ? Quels sont les autres symptômes ? Et comment mieux vivre cette période ? Mademoiselle Culotte vous fournit les réponses. 


Comment sont les règles à la préménopause ? 


À partir de 45 ans, les femmes ressentent les premiers effets de la préménopause. Et ils sont directement visibles au niveau des règles. 


L’irrégularité du cycle menstruel


Souvent redoutée par les femmes, la préménopause est une phase de transition avant l’arrêt définitif des règles. Mais cette période ne dure pas juste quelques mois. En moyenne, elle dure trois ans. Pendant tout ce temps, vos hormones sont sens dessus dessous. Les taux d’oestrogènes commencent à diminuer, alors que la progestérone reste stable. Ce qui crée un déséquilibre se traduisant par des règles très irrégulières, aussi bien en termes de fréquence, que de durée ou d’intensité. 

Si vous aviez un cycle réglé comme une horloge, préparez-vous à l’imprévisible. Désormais, vous ne saurez plus quand vous aurez vos prochaines menstruations. Il se peut que vous ayez vos règles deux fois dans les mois, puis plus rien pendant trois. À mesure que vous vous rapprochez de la ménopause (également appelé retour d’âge), les règles de la préménopause sont de plus en plus chaotiques. 

À cette irrégularité du cycle peuvent s’ajouter les saignements plus abondants, avec parfois même des caillots sanguins. Si c’est le cas, ne vous en faites pas, c’est la péri-ménopause qui passe par là. 

Pour autant, ce n’est pas parce que vos règles changent pendant la préménopause que vous ne pouvez plus tomber enceinte. Même si vos ovaires sont moins “performantes”, elles continuent de jouer leur rôle. Vous êtes toujours fertiles. Alors si vous voulez plus avoir d’enfants, continuez à prendre un contraceptif. 


Un SPM plus intense


Au-delà des règles à proprement parler, la préménopause peut aussi accentuer le syndrome prémenstruel. Tous les symptômes physiques et émotionnels qui apparaissent juste avant les règles seront alors plus marqués. Par exemple, des sautes d’humeur, des seins plus sensibles, des migraines, des ballonnements, … 

Pour mieux les vivre, il est important de s’y préparer et d’en avoir connaissance. Ça vous aidera à relativiser et à prendre conscience que vous n’êtes pas seule à subir tous ces dérèglements hormonaux. 

 

premenopause

 

Quels sont les autres symptômes de la préménopause ?


Avant de provoquer des modifications au niveau des règles, la préménopause est avant tout une période de grands bouleversements hormonaux. Et les hormones n'impactent pas seulement votre cycle menstruel. Elles affectent tout votre corps. Voici les symptômes les plus fréquents chez les femmes en voie d’être ménopausées : 

  • Les bouffées de chaleur : la soudaine sensation de chaleur intense est sans doute le premier signe de la préménopause (avant même les irrégularités menstruelles). Ces épisodes durent souvent quelques secondes (parfois quelques minutes) et s’accompagnent d’un pic de transpiration. 
  • Les troubles du sommeil : vous pourriez souffrir d’insomnie et de réveils nocturnes. Ce qui affecte aussi votre humeur. 
  • Les changements d’humeur : entre les fluctuations hormonales et le sommeil moins réparateur, vous serez plus facilement sujettes aux sautes d’humeur. Elles peuvent se traduire par une irritabilité accrue, de l’anxiété et même des épisodes dépressifs. 
  • Une fatigue intense : en plus des troubles du sommeil, il y a les changements hormonaux qui sont éprouvants pour le corps.  Ce qui peut provoquer une fatigue encore plus intense pendant la préménopause. 
  • La sécheresse vaginale : liée à la baisse des niveaux d’œstrogènes, cette sécheresse peut être inconfortable lors des rapports sexuels. N’oubliez pas d’utiliser des lubrifiants pour profiter des moments d’intimité avec votre partenaire.
  • Une diminution de la libido : à mesure que vous vieillissez, le désir sexuel ralentit. Cette baisse de libido est certes liée à l’âge, mais la sécheresse vaginale et les troubles du sommeil y contribuent également. 
  • Une prise de poids : il n’est pas rare de prendre du poids pendant la préménopause. Votre métabolisme ralentit du fait des changements hormonaux. Vous aurez donc plus de difficultés à perdre vos kilos en trop.

Comment mieux vivre ces bouleversements hormonaux ?


Entre tous les symptômes susmentionnés et les règles irrégulières, la préménopause est loin d’être une période facile. Voici quelques astuces pour mieux la vivre : 

  • L’alimentation ou les compléments alimentaires : avec tous les symptômes de la préménopause, votre quotidien risque d’être affecté. Heureusement, vous pouvez les minimiser avec des solutions naturelles. Par exemple, la sauge, la menthe poivrée et le cyprès vert miment l’action des oestrogènes pour un meilleur équilibre hormonal. De même, les oméga 3 facilitent le transit et limitent les bouffées de chaleur. Cliquez sur ce lien pour identifier les bons compléments alimentaires selon vos symptômes. 
  • La culotte menstruelle : la préménopause étant caractérisée par l’imprévisibilité des règles, vous n’avez sans doute pas envie de subir une fuite à un moment inopportun. Pour éviter cela, le mieux serait de porter une protection hygiénique. Mais honnêtement, le tampon et la serviette périodique ne sont pas très agréables. Alors si vous pouvez éviter, vous le faites. Et on vous comprend. D’autant plus qu’il existe une protection périodique tellement confortable que vous ne la sentirez même pas. C’est la culotte de règles. Comme une culotte normale, elle contient juste une partie absorbante qui limite les fuites et vous permet de mieux vivre votre préménopause et ses règles irrégulières. 
  • Un traitement hormonal substitutif : si les symptômes de la préménopause sont vraiment insupportables, vous pouvez opter pour un traitement hormonal. L’objectif, c’est de rééquilibrer les niveaux d’hormones pour mieux vivre cette période. 

Pendant cette période, n’hésitez pas à vous entourer et à discuter avec d’autres femmes dans la même situation. Même si les symptômes de la préménopause varient d’une femme à l’autre, c’est rarement une période très agréable. Alors soutenez-vous mutuellement avec vos amies. 

Retour au blog