Comment se faire rembourser ses culottes menstruelles ? – Mademoiselle Culotte

Comment se faire rembourser ses culottes menstruelles ?

En France, le remboursement des culottes menstruelles peut intervenir de la part de plusieurs acteurs. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment se faire rembourser ses protections hygiéniques. Mutuelles, CPAM ou encore mairie, plusieurs alternatives existent pour lutter contre la précarité menstruelle. Si vous souhaitez bénéficier de ce type d'aide, ne manquez pas les quelques lignes qui suivent. Nous vous expliquons tout de cette prise de conscience collective, qui permet de mieux vivre la période des règles, quels que soient les moyens.

Les mutuelles qui remboursent les protections périodiques

Quelles mutuelles remboursent les culottes de règles ? 

En 2018, la mutuelle étudiante connue sous le nom de la LMDE devient la première à rembourser les protections menstruelles en France. Avec un forfait compris entre 20 et 25 € par an, les adhérentes peuvent bénéficier d'un remboursement de leurs tampons, serviettes et autres cups. Cette entreprise a été l'une des premières à s'emparer du problème de la précarité menstruelle chez les étudiantes. Le dispositif s'est désormais étendu à d'autres solutions comme la culotte de règle.

Depuis cet événement, quelques compagnies proposent ce genre de remboursement pour les étudiants. La mutuelle Heyme propose par exemple un forfait protection menstruelle pouvant aller de 10 à 60 € par an en fonction de la formule choisie. SMERRA propose quant à elle une prise en charge à hauteur de 30 € par an. La Mutualité Chrétienne semble aussi avoir choisi d’agir pour aider les femmes pendant la période des règles. Il ne s'agit cependant pas d’un carton plein, puisque de nombreuses compagnies que nous avons contactées ne proposent pas ce genre de couverture.

Comment être remboursé par son assurance ?

Lorsque nous avons contacté les mutuelles proposant le remboursement des culottes menstruelles, nous avons bénéficié d’indications sur la façon d'obtenir un remboursement. Dans la plupart des cas, il suffit simplement d'envoyer les tickets ou factures justifiant l'achat des protections périodiques. Pour certains organismes, il suffit simplement de prendre une photo de la facture avec son smartphone, et de la poster sur son espace client.

Nous avons été agréablement surpris de la facilité avec laquelle il est possible de se faire rembourser serviettes hygiéniques, tampons, cups et culottes de règles. Inutile donc de se lancer dans des démarches administratives interminables, l'argent peut être récupéré en seulement quelques clics. Nous vous conseillons, avant de souscrire à un contrat, de bien vous renseigner sur le montant de prise en charge annuelle proposé par la compagnie. 

Les autres prises en charge des mutuelles

En menant notre petite enquête, nous nous sommes rendu compte que certaines mutuelles ne se limitent pas au remboursement des protections menstruelles. Il sera notamment possible de bénéficier d'un remboursement des méthodes de contraception. Pour les étudiants, il est notamment possible de bénéficier d'un remboursement des préservatifs masculins et féminins. Le dispositif est aussi détendu aux méthodes de contraception d'urgence. N'hésitez pas à vous renseigner, pour savoir si votre contrat vous permet d'accéder à ce type de produit gratuitement. 

Les mairies qui remboursent les serviettes, cups, tampons et culottes 

Les villes qui luttent contre la précarité menstruelle

Face au problème de la précarité menstruelle, les villes choisissent d’agir. Certaines municipalités proposent un remboursement, en fonction d'un forfait. Pour savoir si votre ville propose ce service, n'hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre mairie. Voici la liste des municipalités engagées que nous avons réussi à dénicher pour vous :

  • Albanel
  • Alma
  • L'Assomption
  • Avignon
  • Bécancour
  • Beloeil
  • Blainville
  • Boisbriand
  • Boucherville
  • Brigham
  • Brossard
  • Canton De Hatley
  • Les Cèdres
  • Chambly
  • Chambord
  • Coaticook
  • La Corne
  • La Haute-Côte-Nord
  • Cowansville
  • Dolbeau-Mistassini
  • La Doré
  • Gaspé
  • Accordion Panel
  • Girardville
  • Granby
  • Ham-Nord
  • Hébertville
  • Hébertville-Station
  • Kingsey Falls
  • Landrienne
  • Lévis
  • Lotbinière
  • Lorraine
  • Mascouche
  • Matagami
  • Matane
  • McMasterville
  • Métabetchouan-Lac-À-La-Croix
  • Mont-Joli
  • Mont-Saint-Hilaire
  • Mont-Tremblant
  • Normandin
  • Otterburn Park
  • Preissac
  • Prévost
  • Rivière-du-loup
  • Rosemère
  • Rouville
  • Rouyn-Noranda
  • Saguenay
  • Saint-Alphonse-Rodriguez
  • Saint-André-Du-Lac-Saint-Jean
  • Sainte-Anne-Des-Plaines
  • Saint-Augustin (Lac-St-Jean)
  • Saint-Bruno
  • Saint-Bruno-de-montarville
  • Saint-Dominique
  • Saint-Félicien
  • Saint-François-De-Sales
  • Saint-George
  • Saint-Hippolyte
  • Saint-Jean-Sur-Richelieu
  • Saint-Jude
  • Saint-Nazaire
  • Saint-Pie
  • Saint-Prime
  • Saint-Roche-De-L'Achigan
  • Saint-Thomas-Didyme
  • Salaberry-de-Valleyfield
  • Shawinigan
  • Sherbrooke
  • Sorel-Tracy
  • Trois-Rivières
  • Val-Saint-François
  • Vaudreuil-Dorion
  • Waterville 

femme avec culotte menstruelle

Comment obtenir des culottes de règles gratuites ?

Dans la plupart de ces villes et Communautés de Communes, les démarches administratives permettant d'obtenir un remboursement sont assez simples. Un dossier est à retirer en mairie et à retourner rempli, accompagné d'une facture. N'hésitez pas à vous renseigner pour savoir quel type de protection menstruelle est remboursé.

Il est également possible que la ville dans laquelle vous habitez ait choisi de distribuer des protections gratuitement. Quelquefois, il faudra remplir certains critères pour pouvoir bénéficier de l'aide. Un seuil de revenus peut notamment être indiqué, afin d'aider les plus démunis. Certaines autres municipalités réservent le dispositif aux étudiantes.

Les protections hygiéniques remboursées par l’État 

Les pays pionniers de la lutte contre la précarité menstruelle 

En 2018, l'Écosse est le premier pays européen à choisir de distribuer des protections périodiques gratuites. D'autres pays proposent ce type d'initiative. En Corée du Sud, elles sont notamment gratuites pour les mineurs. Au Royaume-Uni, ce sont les plus démunis qui peuvent profiter de ce type de dispositif. En Allemagne, les serviettes hygiéniques et les tampons sont disponibles gratuitement en libre-service dans les espaces publics, comme le sont les préservatifs. Aux États-Unis, certains états proposent aussi de fournir gratuitement des produits d'hygiène féminine. Chez Mademoiselle Culotte, on ne peut que se réjouir de ce type d'initiative. Nous espérons qu’à l’avenir, de nombreux pays prendront conscience de cette nécessité.

La CPAM rembourse-t-elle les culottes de règle en France ?

La CPAM ne propose quasiment aucun remboursement des protections urinaires. Pour le moment, il en est de même pour toutes les protections périodiques. Des projets parlent de mettre en place le remboursement de ce type de produit en France. Pour l'instant, aucune mesure n'a réellement été adoptée pour permettre de profiter de protection gratuite.

En 2019, une proposition de loi visait à assurer la gratuité des protections menstruelles et à garantir la sécurité sanitaire. Cette dernière n'a néanmoins toujours pas été adoptée. Espérons que cette loi revienne à l'ordre du jour, et que des solutions soient trouvées pour garantir à toutes de ne plus souffrir de la précarité menstruelle.

L’action de Mademoiselle Culotte

Chez Mademoiselle culotte, nous pensons qu'en attendant un remboursement des culottes de règles de la part de la sécu, il nous appartient de nous engager. Si vous vous trompez dans le choix de votre culotte menstruelle, vous aurez la possibilité de nous la renvoyer pour bénéficier d'un échange. Récemment, nous avons aussi choisi de nous engager auprès des étudiantes de Metz. Grâce à notre action, ces dernières ont pu bénéficier de culottes de règles à des prix symboliques. Nous proposons des offres “achetées = Offertes” afin de pouvoir rendre plus accessible nos culottes menstruelles. Nous mettons actuellement en place plusieurs actions avec différentes associations pour 2022. 

Chacun peut à tout niveau contribuer à lutter contre la précarité menstruelle. Vous pouvez notamment faire don de protections périodiques à des associations comme les restos du cœur, la banque alimentaire, la croix rouge... Elles seront distribuées à des personnes dans le besoin.

Découvrir aussi : Comment choisir sa culotte menstruelle ?