Est-ce normal d’avoir des règles moins abondantes que d'habitude ? – Mademoiselle Culotte

Pourquoi j'ai des règles moins abondantes que d'habitude ?

Si le flux menstruel change d’une femme à l’autre, il reste généralement stable tout au long de la vie hormonale. Mais que se passe-t-il si vous avez des règles moins abondantes que d'habitude ? Les causes de cette fluctuation sont diverses et variées. Mademoiselle Culotte vous aide à y voir plus clair. 


Règles abondantes ou peu abondantes - Quelle est la norme ? 


Le flux menstruel de chaque femme est différent. Certaines ont des règles très abondantes, alors que d’autres n’ont que quelques gouttes de sang qui s’échappent en période de menstruation. Mais y a-t-il une limite à ne pas dépasser ? 


Le flux sanguin


En moyenne, une femme perd 40 ml de sang par cycle menstruel. La plupart du temps, ces écoulements s’étalent sur 3 à 6 jours. Alors si vous perdez moins de 30 mL par jour, vous avez un flux léger. Concrètement, cela se matérialise directement sur vos protections périodiques. En effet, si vous utilisez un tampon (ou une serviette hygiénique), il sera à peine coloré après 4 à 6 heures. 

Mais rassurez-vous, les règles peu abondantes ne sont pas anormales. 


Oligoménorrhées et hypoménorrhées 


Vous faites partie de celles qui ont un flux léger ? Dans ce cadre, on parle généralement d’hypoménorrhées. C’est-à-dire que vos règles sont régulières, mais peu abondantes. Cette situation est relativement courante, et souvent temporaire.

Mais attention, il peut aussi s’agir d’oligoménorrhées. Ce sont des cycles menstruels très longs (au-delà de 35 jours) qui se caractérisent par des règles irrégulières et surtout peu abondantes. Ce phénomène est plus préoccupant, car il peut impliquer un trouble de la fonction ovarienne. 

Alors si vos règles sont moins abondantes que d’habitude, il est normal de se poser des questions. Nous allons justement voir les causes expliquant cette situation. 

 

 

Des règles moins abondantes que d’habitude - Est-ce normal ? 


Comme vu précédemment, la physiologie de chaque femme diffère. Certaines ont donc des règles plus abondantes que d’autres. Et c’est parfaitement normal. En revanche, lorsque vous constatez un changement de flux d’un cycle à l’autre, il est primordial d’en comprendre la cause. 


Puberté ou ménopause


Pendant la puberté, les menstruations ont la fâcheuse tendance à être irrégulières, aussi bien en termes de fréquence, que de durée ou d’intensité du flux. Il est donc possible que certains mois, les adolescentes aient des règles moins abondantes que d’habitude. Progressivement, leur cycle se régularisera. 

Un phénomène similaire se déroule juste avant la ménopause. Les femmes constatent souvent une réduction de leur flux sanguin à cette période de leur vie hormonale. 

Quelle que soit votre situation, il n’y a pas à s’inquiéter. 


Règles peu abondantes et grossesse 


Si la grossesse se traduit généralement par un arrêt des menstruations, il se peut que des écoulements sanguins apparaissent au cours des premiers mois. Certaines femmes peuvent s'inquiéter de ces règles peu abondantes et courtes. En réalité, il s’agit parfois d’une jolie surprise. 

En plus de la réduction de votre flux menstruel, vous pourrez aussi constater des nausées, de la fatigue, des ballonnements abdominaux, une poitrine gonflée, … Si vous rencontrez tous ces symptômes, n’hésitez pas à faire un test de grossesse. 


Le dérèglement hormonal 


En matière de menstruation, les hormones jouent un rôle primordial. En effet, si le taux d’oestrogène est plus faible, la muqueuse utérine risque, elle aussi, d’être plus fine. Il y aura donc moins à évacuer à la fin du cycle, et vous aurez des règles moins abondantes que d’habitude. 


Le sport à haute intensité


Les sportives professionnelles ou de haut niveau constatent régulièrement des dérèglements hormonaux. En effet, le corps a besoin de toute son énergie pour se consacrer à l’activité physique. Il est donc courant qu’il mette en pause le cycle menstruel. Dans certains cas, les règles sont moins abondantes. Dans d’autres, elles peuvent totalement disparaître. 


Les moyens de contraception hormonaux 


Les méthodes de contraception hormonales comme la pilule, l’anneau ou le stérilet hormonal affectent la production d’oestrogène. Il est donc normal d’avoir des règles moins abondantes que d’habitude. D’autant plus que le flux diminue progressivement, lorsque vous prenez un contraceptif pendant plusieurs années. 

Par ailleurs, sachez que les menstruations sous pilule ne sont pas de vraies règles. Il s’agit, en effet, de saignement de privation. 


Les troubles de l’alimentation


Les troubles alimentaires perturbent également votre niveau d’hormones. C’est particulièrement le cas de l’anorexie ou de la boulimie qui provoque une perte de poids importante et une sous-alimentation. Du fait de la très faible masse graisseuse, vos règles seront moins abondantes que d’habitude. En effet, étant privé de son énergie, votre corps va sacrifier quelques fonctions jugées non vitales (comme l’appareil reproducteur). 

Au-delà de ces différentes causes, le dérèglement hormonal peut aussi être lié à une fatigue intense, une période stressante ou un jet lag. Vos règles redeviendront normales dès lors que vous vous sentirez mieux. 


Les pathologies 


Certaines pathologies peuvent causer des règles moins abondantes que d’habitude. Il s’agit alors des hypothèses suivantes : 

  • une anomalie au niveau de la muqueuse de l’utérus ; 
  • le diabète ; 
  • les ovaires polykystiques ; 
  • les polypes utérins ; 
  • les dysfonctionnements de la thyroïde. 

Si vous avez des antécédents dans la famille et que vous ressentez également des douleurs intenses juste avant les règles, n’hésitez pas à réaliser un bilan auprès de votre gynécologue.  


Faut-il consulter ?


Si les règles moins abondantes que d’habitude sont généralement bénignes, il faut toutefois prendre garde à certains facteurs pouvant indiquer la présence d’une pathologie, tels que : 

  • Une baisse du flux anormal prolongée pendant plusieurs cycles ; 
  • Une absence de changement d’habitude ; 
  • Des symptômes accompagnant ces règles peu abondantes (douleurs aux seins, crampes dans le bas-ventre, fatigue, …). 

Dans ces hypothèses, nous vous recommandons de consulter un médecin ou un gynécologue. Celui-ci saura identifier la cause de ce changement de flux et vous fournira le traitement adapté. 


Que vous ayez un flux important ou que vos règles ne soient pas abondantes, vous aurez toujours besoin d’une protection hygiénique pour éviter de vous tacher. Pour cela, il y a la culotte menstruelle. Découvrez tous nos modèles